Accueil   Urgences   Contact   Rechercher   Plan du site
Tourisme 
Office de tourisme
Château de Gaillon
Visite intra muros
Visite aux alentours de Gaillon
Demande de renseignements
Envoi de cartes postales
Tourisme

Château de Gaillon



Trésor de l'architecture en Normandie, foyer de la Renaissance, monument classé appartenant à l'Etat, le Château de Gaillon est ouvert aux visiteurs pour la 7ème saison.
DU 1er AVRIL AU 1er OCTOBRE 2017
tel : 02 32 53 86 40 - email : chateaudegaillon@ville-gaillon.fr
Page FB :
Château de Gaillon-Normandie

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h - visites guidées ou libres.

Horaires des visites :
- en semaine (sauf mardi) : 10h - 11h15 - 14h30 - 16h
- week-end : 10h - 11h15 - 14h30 - 15h - 16h - 16h30
Tarifs :
VISITES GUIDEES :
Adulte : 6€ - enfant : 4€ (gratuit moins de 6 ans) - chômeurs-étudiants; résidant Gaillon, Adhérents ARC : 3€ - groupe (à partir de 15 personnes) : 4€ - ALSH, instituts éducatifs ou spécilaisés : 3€ - Famille nombreuse : forfait de 16€ - scolaires : 40€/classe
VISITES LIBRES :
Adulte : 4€ - enfant : 3€ (gratuit moins de 6 ans) - chômeurs-étudiants; résidant Gaillon, Adhérents ARC : 3€  - Famille nombreuse : forfait de 14€

En téléchargement ci-dessous, les différents propositions selon les publics.

plaquette Journée découverte maternelles/CP
plaquette Journée découverte élémentaire/collège
plaquette visite lycée
plaquette visite centre de loisirs
plaquette visite groupes
Dépliant présentation Château de Gaillon


Cliquez pour agrandir



Cliquez pour agrandir
copyright photo : A.R.C

Une visite au Château (A.R.C)

Le Château de Gaillon


Construit au XIème siècle pour fortifier la frontière avec le Royaume de France, le château de Gaillon est à cette époque une forteresse au même titre que son illustre voisin le château Gaillard. Rapidement rattaché au domaine royal du Roi de France, Gaillon devient à partir de 1262 la résidence d'Eté des archevêques de Rouen.
 
En partie rasé durant la guerre de 100 ans, c'est le cardinal d'Estouteville qui fera naître à partir des ruines de la forteresse une belle demeure seigneuriale. Puis, ensuite au tout début du XVIème siècle, le cardinal Georges d'Amboise, principal conseiller du Roi Louis XII s'inspirera de la renaissance italienne pour transformer le château en veritable palais italien de la Renaissance. Tous les plus grands artistes italiens interviendront sur le chantier gaillonnais. C'est ainsi que Gaillon deviendra le 1er château Renaissance construit en France.
 
A la mort du cardinal en 1510, son neveu puis le cardinal Charles 1er de Bourbon continueront les travaux d'entretien et d'embellissement, à cette époque, le château de Gaillon est considéré comme la plus belle demeure de France. Ensuite, l'archevêque Jacques Nicolas Colbert fera appel à Jules Hardouin Mansart, l'architecte du Château de Versailles, puis au célèbre paysagiste Le Nôtre.
 
A la Révolution, le château est complétement démantelé et va servir de carrière de pierre. C'est Alexandre Lenoir, qui pour constituer un musée des monuments français à Paris achètera un grand nombre des vestiges du château. C'est grâce à lui que de nombreux chef-d'oeuvres ont pu être sauvés de la destruction et sont aujourd'hui exposés dans les plus grands musées : le musée du Louvre à Paris, le musée de la Renaissance à Ecouen, la basilique St Denis à Paris, le Metropolitan Museum de New-York ...
 
Transformé en centre pénitencier puis en caserne, le château de Gaillon devient proprièté de l'Etat français en 1975. Depuis cette date, le château de Gaillon se voit retrouver peu à peu sa splendeur d'antan.


Georges d'Amboise, le cardinal ministre

Né en 1460 à Chaumont sur Loire, dans la résidence familiale, Georges d'Amboise est une des personnalités les plus importantes de la première moitié du XVIème siècle.
 
Lié très tôt par une amitié fidèle et sincère à Louis d'Orléans, il sera rapidement mêlé aux revendications royales de ce dernier.  A la mort du jeune roi Charles VIII, Louis d'Orléans accède au pouvoir, la fidélité de Georges d'Amboise est alors récompensée, il sera son conseiller le plus intime. Tout ce qu'il entreprendra dès lors ne sera fait que dans un seul but : la gloire du roi de France.
 
La conquête de l'Italie, et notamment le Milanais l'animera autant que Louis XII, il sera très impliqué dans l'administration des territoires italiens et dans la mise en application de la volonté expansionniste du roi de France. 
 
Grand passionné d'art, Georges d'Amboise va se fasciner pour la Renaissance italienne. A son retour en Normandie, il va transposer toute sa vision de l'Italie renaissante dans sa belle ville de Rouen à laquelle il est très attaché, et dans sa résidence d'Eté à Gaillon qui sera transformée en somptueux palais de la Renaissance. 
 
Mort en 1510 à Lyon alors que se préparait une importante expédition en Italie, le roi de France demanda à ce que son corps soit déposé dans un coffre en plomb et regagne la ville de Rouen. Il ordonna également que dans toutes les villes et places que traversa Georges d'Amboise, qu'il lui soit donné un honneur comme s'il s'agissait de sa propore personne. Rarement dans l'Histoire de France, des funérailles furent aussi magnifiques que celles du Cardinal de Rouen. Son neveu lui succéda à l'archeveché de Rouen. Aussi, il lui édifia un somptueux tombeau dans la cathédrale de Rouen considéré aujourd'hui comme le plus grand joyau de la Renaissance française. 
 
Au delà d'avoir mené une politique exemplaire aux cotés du Roi en réformant notamment l'église, la justice, en retablissant l'ordre dans l'armée ... Georges d'Amboise grâce à sa grande passion pour l'Italie devint le premier mécène de la Renaissance française.  
 
Le château de Gaillon est sans conteste le chef d'oeuvre de la vie de Georges d'Amboise, c' est aussi, pour le visiteur de 2013, une très belle invitation pour mieux comprendre la personnalité, la vision et la volonté de grandeur de ce cardinal d'exception. 
 
Les jardins du château de Gaillon

Au delà du château, Gaillon est également connu pour avoir été l'un des tous permiers chateaux avec le château de Bury et les châteaux royaux de Blois et Amboise à posseder d'immenses jardins à l'italienne. 
 Ces jardins nous sont très connus grâce aux plans réalisés par Jacques Androuet du Cerceau au milieu du XVIème siècle. Les jardins de Gaillon étaient disposés dans la fôret derrière le château et en contre bas sur l'actuelle commune d'Aubevoye. 
 
Réalisés par le célèbre paysagiste italien Pacello Da Mercogliano au XVIème siècle, ces jardins étaient constitués de parterres magnifiques composés de fleurs et de plantes rares. Dans le jardin haut, à l'intersection des allées centrales se trouvait un pavillon abritant une somptueuse fontaine. Plus tard, au XVIIème siècles, ces mêmes jardins seront entièrement remaniés par le célèbre paysagiste de Versailles, Le Notre. 
 
Aujourd'hui, ces jardins ne sont plus, toutefois, les jardins haut, derrière le château sont aujourd'hui un lieu de promenade très apprécié des gaillonnais et des visiteurs de passage. Loin du tumulte de la ville, ce parc, entretenu par la ville de Gaillon, permet de se détendre et de profiter d'un cadre exceptionnel. 
C'est aussi, dans ce parc que se situe le Centre d'Art Contemporain de la ville, vestige du passé pénitencier du château, ce lieu accueille chaque année de belles expositions.   





 

 













Actualités - Présentation de la ville - Services citoyens - Vie pratique - Tourisme
© Mairie Gaillon
Mentions Légales